Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Fédération de la Libre Pensée des Alpes-Maritimes

Association de recherche philosophique et d'action sociale - Adhérente à la fédération nationale de la Libre Pensée - Ni dieu, ni maître ! A bas la calotte et vive la Sociale !

Publié le par librepensee06.over-blog.com
Publié dans : #Tribune libre

imageLes sectes fonctionnent toutes selon le même principe. Un gourou prend l'ascendance sur ses membres qui ensuite ne seront plus capables de réflexions et d'analyses. A la moindre interrogation ou remise en question, tout se complique et souvent se termine mal pour l'individu qui aurait des envies de liberté. Comme disait Coluche : « l'église catholique est une secte qui a réussi ! »


 Il faut remarquer que l'église catholique romaine à plus de deux mille ans d'expérience commerciale et le premier contrat qui vous lie a cette institution dogmatique, conservatrice et réactionnaire se nomme le baptême. La particularité de ce contrat, compte tenu de notre âge qui en général est de quelques jours, voire de quelques mois, est que nous n'en sommes pas le signataire. Nos parents ont le plaisir et la joie de nous ouvrir les portes d'une prison dont le geôlier voudra dominer notre conscience durant notre existence terrestre. Sur ce principe fort astucieux, il n'est donc pas surprenant de constater que le fichier « clients » de l'église catholique romaine représente plusieurs centaines de millions d'individus. Le PDG de cette entreprise ne remettra donc jamais en cause ce primo-contrat. De plus, il est quand même incroyable qu'un contrat soit signé sans l'assentiment du « bébé-client » directement concerné.


A l'âge adulte, avec l'aide de l'école de la République et de l'école de la vie, notre conscience s'émancipe et analyse l'Humanité d'une manière beaucoup plus critique en faisant appel à la Raison. Mettre un terme à ce primo-contrat qu'est le baptême (1) devient beaucoup plus compliqué qu'il n'y paraît, surtout lorsque l'on n'est pas satisfait du service après-vente.


Il est beaucoup plus simple de quitter une banque ou une assurance qui vous a arnaqué que de quitter l'église de Rome.


Pour les arnaques morales et intellectuelles, l'église catholique est une experte. Le contrat parlait d'amour. Mes parents ont signé illico et pourtant !


Les conditions de ventes et le mode d'emploi (la Bible) particulièrement détaillé ne pouvait amener qu'aux doutes. Ce sont les annexes du temps qui apportent la lumière.


L'histoire nous apprend que l'église catholique romaine a toujours été proches des dictateurs. Le soutien à Mussolini, Franco. La myopie très complaisante envers Hitler et les généraux argentins.


Certains commerciaux de cette organisation sectaire ont également une notion de l'amour qui n'est pas la mienne. Combien de vies brisées par ces prêtres pédophiles ? Le temps passant, la parole se libère dans la douleur n'épargnant aucun pays. En France, en Belgique, en Irlande, aux États Unis.


François LEPAPE, PDG de cette multinationale, utilise tous les outils de communication afin de laver plus blanc que blanc son image, et celle de son entreprise, dans un but de détourner l'attention du Monde. Ne pas voir est une de ses qualités, lui qui détournait le regard alors que les généraux argentins jetaient des avions, au dessus de l'océan, les prisonniers politiques qu'ils avaient torturés. François devait certainement s'imaginer que cette méthode avait pour but d'apprendre le plongeon à ceux qui avaient peur de l'eau.


Entre 1925 et 1961, les sœurs du Bon-Secours avaient transformé leur couvent de Tuarn, près de Galway (Irlande) en prison pour mères célibataires et en mouroir pour enfants. 796 cadavres d'enfants de 2 mois à 9 ans ont été retrouvés dans la fosse septique . Les commerciaux de l'église catholique de Rome, avec l'aide des gentils organisateurs des associations du mouvement pro-vie, pratiquent un lobbying efficace auprès des États et de l'Union Européenne chrétienne afin de reconnaître l'embryon comme étant un être humain et menant des actions violentes contre les hôpitaux qui pratiquent l'avortement. D'un coté, ces humains plein d'amour pour leurs semblables refusent l'Interruption Volontaire de Grossesse aux femmes et de l'autre laissent mourir de malnutrition les enfants qui viennent de naître. L'église catholique n'est pas à une contradiction près.


En Espagne, durant la période franquiste, des bonnes sœurs très attentionnées envers les parturientes de milieu modeste, kidnappaient les nouveaux nés afin de les vendre aux bourgeois en mal d'enfants . Au nom de l'amour de Dieu certainement.


Bien entendu, c'est également par amour de son prochain que l'église catholique romaine est intervenue dans le débat en refusant aux homosexuels le droit de se marier. Est ce que les citoyens de la République se mêlent des pratiques sexuelles des prêtres et des bonnes sœurs ? Non.


D'ailleurs, si le pape a envie de s'envoyer en l'air avec Nabila, c'est son affaire. Comme les français en majorité, je suis attaché au respect de la vie privée et je me moque totalement des frasques des uns et des autres.


L'église catholique romaine profite de l'ignorance et de la crédulité de certains de nos semblables (comme toutes les religions d'ailleurs), au nom de traditions d'une autre époque, pour faire signer ce primo-contrat qu'est le baptême. Cela me fait penser à quelques commerciaux sans scrupules, aux pratiques douteuses, qui entourloupent le chaland qui devra alors rembourser un crédit sur plusieurs années. Pour le baptême, ce n'est pas quelques années, c'est jusqu'à la mort. Cette prison qu'est la religion catholique ne laisse même pas à ses "fidèles", la liberté de mourir selon sa propre volonté. Vincent LAMBERT est totalement prisonnier des dogmes de l'église romaine et des croyances extrémistes de ses parents . Quel désastre pour cette famille et pour Vincent LAMBERT pour qui ses dernières volontés ne sont pas respectées.


Que dire des scandales en tout genre qui bousculent l'institution vaticane depuis des siècles et des siècles, dont le dernier concerne les malversations financières du cardinal italien Tarcisio Bertone .


Se faire débaptiser, c'est ne plus cautionner tous ces comportements abjecte, couverts par le gourou international qu'est le pape qui revendique être en lien direct avec Dieu, soit par la prière, soit avec Twitter. Bien entendu, Dieu ne s'est jamais exprimé médiatiquement pour nous dire ce qu'il pense de tous ces gens qui parlent en son nom et qui ont l'amour vache et violent. La honte peut être ?


La simple mention « a renié son baptême » en marge du contrat qu'avaient signé mes parents, sans me demander mon avis, n'est pas satisfaisant pour ma part. Je ne souhaite pas que mon patronyme apparaisse sur le fichier clients de cette religion qu'est le registre du baptême, et conformément à la loi des Hommes, sous surveillance de la CNIL, il est plus qu'urgent que la justice fasse respecter la liberté de conscience de chaque individu qui se retrouve prisonnier de l'église catholique romaine par le baptême en faisant en sorte que le nom du débaptisé soit illisible définitivement.


A ce jour, je me considère toujours comme étant prisonnier de l'église catholique romaine. 

___________________________________________________________________________________

Opération  Crayon rouge

Procédure pour se faire débaptiser (Cliquer ICI)

(1) http://www.slate.fr/story/52501/debaptisations 

Articles récents

Hébergé par Overblog