Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Fédération de la Libre Pensée des Alpes-Maritimes

Association de recherche philosophique et d'action sociale - Adhérente à la fédération nationale de la Libre Pensée - Ni dieu, ni maître ! A bas la calotte et vive la Sociale !

Publié le par librepensee06.over-blog.com
Publié dans : #Communiqués nationaux

 

Un premier pas pour l’Égalité a été fait
Il en faut d’autres pour aller au bout de la FraternitéPresse-papier01-copie-1.jpg

 

La Fédération nationale de la Libre Pensée se félicite de l’adoption par le Parlement de la loi permettant le mariage pour tous. Elle enregistre que le Conseil Constitutionnel n’a pas fait obstacle à cette mesure législative.

Le soutien de la Libre Pensée à cette mesure s’explique par sa volonté de mettre en œuvre les principes d’égalité. Ou les droits sont les mêmes pour tous, ou il n’y a pas d’égalité en droits, comme le stipule la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen du 26 août 1789.

La force de la Révolution française et des principes de la République ont fait que nous n’avons pas eu à faire à une revendication communautariste, c’est-à-dire des droits différents pour une communauté différente. Ce qui aurait pu amener à une confrontation dans le pays.

Il ne s’agit pas du « mariage gay » comme l’ont appelé les forces de la réaction coalisée, il s’agit d’un droit identique pour tous. Au contraire, la revendication portée par l’Église catholique, les autres religions monothéistes et tout le ban et l’arrière-ban de la droite cléricale, en réclamant « une union civile » différente du mariage, était une revendication communautariste, qui aurait débouché sur des droits différents. Cela aurait provoqué des conflits entre citoyens, car il y aurait eu une source d’inégalité patente.

La Liberté, c’est l’Égalité !

Une fois franchi ce premier pas décisif, il convient que la République aille jusqu’au bout du principe d’égalité. Le droit à l’adoption doit être le même pour tous, quelle que soit la composition de la famille.

La Procréation Médicale Assistée (PMA) doit être ouverte à toutes les femmes quelles que soient les personnes qui constituent les couples. Son corollaire égalitaire, pour les hommes doit être aussi la Gestation Pour Autrui (GPA).

La Fédération nationale de la Libre Pensée récuse les arguments fallacieux sur la « mercantilisation » du corps des femmes en cette matière. Il suffira d’encadrer la GPA par les mêmes critères légaux que pour le don du sang, le don d’organes, les greffes ; pour interdire toute marchandisation.

DROITS ÉGAUX POUR TOUS !

Articles récents

Hébergé par Overblog