Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Fédération de la Libre Pensée des Alpes-Maritimes

Association de recherche philosophique et d'action sociale - Adhérente à la fédération nationale de la Libre Pensée - Ni dieu, ni maître ! A bas la calotte et vive la Sociale !

Publié le par librepensee06.over-blog.com
Publié dans : #Communiqués nationaux

  

Contre la guerre, contre toutes les guerres

Pour la réhabilitation collective des Fusillés pour l’exemple :

Une mobilisation jamais vue un 11 Novembre :

8 000 avec la Libre Pensée pour la Justice !

 

L’appel de la Libre Pensée a été entendu avec force et vigueur. Plus d’une centaine de rassemblements et d’initiatives dans tout le pays, dans tous les départements ont vu se rassembler 8  000 libres penseurs, pacifistes internationalistes, syndicalistes, militants de toutes tendances, un nombre considérable d’Elus municipaux, Maires, Conseillers généraux, Conseillers régionaux, Députés, Sénateurs.

Tous, avec la Libre Pensée, l’ARAC, l’Union Pacifiste de France, le Mouvement de la Paix, des sections de la Ligue des Droits de l’Homme, des associations d’anciens combattants d’Algérie, des représentants de différents partis, une foule de syndicalistes ont exigé du Président de la République :

 

Réhabilitation collective des Fusillés pour l’exemple !

Jamais depuis si longtemps, la réalité du pacifisme ne s’était exprimée avec une telle force : 450 à Gentioux, 120 dans la Haute-Marne, 35 dans la Nièvre, 50 dans le Vaucluse, 80 par deux fois en Savoie, 170 dans l’Allier, 100 dans l’Aisne, 150 à Dijon, 50 à Bordeaux, deux fois 50 au Havre, 50 à Saint-Ouen, 60 dans le Tarn, 70 en Charente-Maritime, 70 à Angers, 50 à Toulouse, 200 à Saint-Martin d’Estreaux dans la Loire. On ne peut les citer tous.

Une volonté s’est exprimée. Et il y a eu une condamnation nette des propos honteux du Président de la République qui a refusé, dans la continuité de tous ses prédécesseurs, de rendre la justice et leur honneur aux 650 Fusillés pour l’exemple.

Celui-ci a mis ses pas dans ceux de Nicolas Sarkozy en appliquant méticuleusement la loi Laffineur qui mélange toutes les guerres, celle de 1914-1918 et celles coloniales d’Indochine et d’Algérie. Le changement, ce n’est pas pour maintenant.

Comme Nicolas Sarkozy, François Hollande a refusé de rendre la justice. Pire Il s’est aussi  parjuré. En tant que Président du Conseil général de la Corrèze, il s’est prononcé pour la réhabilitation des Fusillés pour l’exemple. Le Président de la République, qu’il est devenu, a parjuré son engagement de Président de Conseil général qu’il était.

 

Une pitoyable pantalonnade patriotique

Les sanglots, les violons de l’automne. Dans une pathétique tentative d’union sacrée qui a fait d’ores et déjà long feu, le Président de la République a sorti les violons du patriotisme. Il en a dégouliné comme en 1914. L’Union sacré, l’union nationale, a été claironnée sur tous les tons au de la « guerre économique » à mener aujourd’hui. Comme disait Prévert : « En temps de guerre, toute l’intelligence est dans le clairon ».

C’est l’Union sacrée hier qui a fait fusiller les 650 soldats de la Première Guerre mondiale, c’est l’ersatz d’union sacrée aujourd’hui qui les fusille une deuxième fois. Dans tous les cas, l’union nationale finira mal. Depuis le 7 novembre 2013, on nous sert à tous les repas le patriotisme, il ne leur reste plus que cela. C’est bien médiocre et bien inutile. On se croirait revenu dans le film Les Sentiers de la gloire : « Le patriotisme est le dernier refuge de la canaille ».

Il semble clair que lorsqu’on en appelle à l’union sacré, à l’union nationale, il n’est pas de bon ton de réhabiliter ceux qui ont dit non.

Un devoir de mémoire

Ces 650 soldats, pour l’essentiel issu de la troupe, ne sont pas encore réhabilités. Est-ce donc impossible ? Qui sont les véritables responsables de ce véritable déni de justice ? Qui couvre les crimes des généraux assassins d’hier ? La caste des généraux d’aujourd’hui ? Qui ?

On nous appelle au devoir de mémoire, nous y sommes prêts. Nous rappelons qu’hier, les mêmes au pouvoir, ont amnistié-réhabilité les généraux putschistes fascistes d’Algérie qui ont fait un coup d’Etat en Algérie. Les mêmes ont fleuri pendant longtemps la tombe du maréchal collaborationniste Pétain.

Pourquoi les simples soldats n’ont pas le droit à la même considération des gouvernements ?

Faut-il être un général fasciste pour avoir le droit d’être réhabilité ?

Faut-il être un maréchal collabo pour être honoré ?

 

Dans le discours que la Libre Pensée a prononcé dans la centaine de rassemblements pacifistes, nous avons indiqué qu’à notre tour, nous désignerons et jugerons les coupables. Nous établirons les faits, nous établirons la culpabilité des généraux assassins.

 

Nous n’oublierons rien, nous n’oublierons pas

 

A compter de ce jour, la Fédération nationale de la Libre Pensée appelle tous les partisans de la réhabilitation collective des Fusillés pour l’exemple à agir partout, à chaque occasion, dans tous les actes et initiatives possibles dans le cadre du centenaire de la guerre de 1914-1918 pour exiger publiquement

 

Réhabilitation collective des Fusillés pour l’exemple !

Nous ne céderons pas !

 

Le dossier n’est pas clos. Comme disait Horace : « Le procès est encore devant le juge »

Paris, le 11 novembre 2013 

Articles récents

Hébergé par Overblog