Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Fédération de la Libre Pensée des Alpes-Maritimes

Association de recherche philosophique et d'action sociale - Adhérente à la fédération nationale de la Libre Pensée - Ni dieu, ni maître ! A bas la calotte et vive la Sociale !

Publié le par librepensee06.over-blog.com
Publié dans : #Communiqués nationaux

Le mercredi 3 février, une délégation composée de Christian Baqué, président de l’association nationale des Elus locaux et amis de la Libre Pensée (ANELALP) et de David Gozlan, secrétaire général de la Fédération nationale de la Libre Pensée a été reçue par Monsieur François Baroin, Président de l’Association des Maires de France.

 

Dans un premier temps, soulignant que nous avions pris connaissance du dernier vademecum sur la laïcité publié par l’AMF en novembre 2015, nous avons remis à monsieur François Baroin, notre propre guide de la laïcité à l’intention des Elus, produit de deux ans de travaux des 100 Fédérations et regroupements de la Libre Pensée.

 

Nous avons ensuite abordé différents points qui nous semblent importants, à savoir :

  1. La question des salles municipales ou mises à disposition par les mairies pour les obsèques civiles, attirant l’attention de l’AMF sur un projet de loi déposé sur le bureau de l’Assemblée nationale et en attente d’être discuté.
  2. La question des lieux de cultes et de sépultures afin que les cimetières respectent le cadre de neutralité nécessaire à la garantie de la liberté de conscience du citoyen
  3. La présence des Elus, avec leur écharpe et en leur qualité, lors des cérémonies religieuses qui entrave le principe de laïcité. L’exemple des cérémonies du 11 novembre où certains élus invitent les citoyens à participer à des messes a été relevé.
  4. Le problème de gestion des églises, comme bâtiment, et la nécessité d’avoir un mode d’emploi pour les élus. Leur gestion pondérant largement les finances municipales selon notre association d’élus.

 

Monsieur François Baroin, président de l’Association des maires de France, a pris note de ces dossiers. La discussion a été cordiale et reste ouverte afin que la laïcité s’applique pleinement dans les 36 000 communes de France.

Paris, le 3 février 2016

Articles récents

Hébergé par Overblog