Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Fédération de la Libre Pensée des Alpes-Maritimes

Association de recherche philosophique et d'action sociale - Adhérente à la fédération nationale de la Libre Pensée - Ni dieu, ni maître ! A bas la calotte et vive la Sociale !

Publié le par librepensee06.over-blog.com
Publié dans : #Communiqués nationaux

 

Mme  Vallaud-Belkacem, Ministre  de l’Education, entend faire signer la Charte de la Laïcité par les familles des élèves à l'occasion de la rentrée scolaire. Pour mémoire, ce document qui date de 2013 et est affiché depuis dans les établissements scolaires  est, du point de vue  du ministère lui-même  « à valeur déclarative et pédagogique. » Il n'a donc aucun caractère normatif.

Que signifierait cette obligation de signer ? Soulignons d'abord que cette mesure – pour autant qu'elle soit applicable - a des bases légales incertaines et une portée mystérieuse. Mais elle peut être un élément de perturbation.

La laïcité n'est pas une affaire de point de vue personnel, mais une question d'organisation  des pouvoirs publics : c'est la loi de Séparation des Eglises et de l'Etat, la non-reconnaissance des cultes et leur non-financement par l'Etat, l'interdiction de toute immixtion des religions et des groupes de pression, quels qu'ils soient, dans les Institutions publiques et l'Ecole républicaine en particulier.

 

Les citoyennes et les citoyens de toutes origines et de toutes opinions dont les enfants fréquentent l'Ecole publique et laïque, qui a, par ailleurs, l'obligation de les  accueillir, n'ont pas individuellement à plébisciter ni à se soumettre à une « Charte de la laïcité »,  pas plus que les enseignants et les chefs d'établissement n'ont à se faire les collecteurs de signatures de cette charte.

Cette opération n'a qu'un but : camoufler l'entorse  primordiale à la laïcité, celle du Gouvernement, des Ministres et des Elus qui la bafouent en versant chaque année 10 milliards d'euros  à l'enseignement privé  catholique en vertu de la loi Debré du 31 décembre 1959 et en participant es qualité à des cérémonies religieuses.

La laïcité c'est la liberté de conscience, pas la soumission à un ordre établi ni à des chartes. La laïcité n'est pas à contresigner par qui que ce soit, mais doit être appliquée et respectée par les pouvoirs publics,

En matière de respect de  laïcité, le problème ne vient pas tant des parents d’élèves que des gouvernements successifs qui la bafouent depuis des décennies. L’arbre du voile islamique ne doit pas cacher la forêt antilaïque du non-respect systématique de la laïcité  par les pouvoirs publics. En demandant aux parents d’élèves de signer la Charte de la laïcité, le gouvernement tente de faire disparaître ses propres turpitudes en renversant la charge de la preuve.

 

Manifestons  ensemble le 5 décembre 2015 à l'occasion du 110e anniversaire de la loi de 1905 !

 

Tous à Paris, le 5 décembre 2015 :

Pour la défense de la loi du 9 décembre 1905 !

Fonds publics exclusivement à l’École publique !

Pour l’abrogation de la loi Debré !

 

Saint-Diè, le 2 septembre 2015

Articles récents

Hébergé par Overblog